Retour sur le salon L’huitre et le Léopard, à Ouistreham

Les 7 et 8 octobre 2023 j'ai participé à mon tout premier salon du livre en tant qu'autrice ! Retour sur ce week end très sympathique à Ouistreham.

Le week-end dernier, les 7 et 8 octobre 2023, j’ai participé à mon tout premier salon du livre en tant qu’autrice ! Retour sur ce week end très sympathique…

Un weekend de premières fois...

Ce salon n’était pas seulement MON premier salon ; c’était aussi la première édition du salon L’huître et le Léopard, dans la ville de Ouistreham (14), et suis vraiment ravie d’avoir été invitée à y participer.

J’ai également eu l’occasion d’animer pour la première fois un nouvel atelier d’écriture pour les enfants sur le thème des « Animaux bavards ».

Et enfin, j’avais une nouveauté à proposer : l’exemplaire papier de l’IndéPanda n°13, paru le 1er octobre, et au sommaire duquel apparaît ma nouvelle Draconef.

Le samedi : découverte

Le samedi, j’étais installée avec tous les autres auteurs dans la Grange aux Dîmes, lieu principal su salon. Grâce aux conseils de ma copine d’écriture Nathalie Bagadey, j’étais plutôt bien préparée, et je suis super fière de la disposition de ma table.

On retrouve donc :

  • Des exemplaires du Frère des lions et de l’IndéPanda n°13 ;
  • Un affichage avec certains des avis reçus sur Amazon pour mon roman ;
  • Des marque-pages avec l’illustration de couverture du Frère des lions à offrir ;
  • Un affichage avec des QR codes renvoyant vers mes différents ouvrages numériques ;
  • Mon baobab-maison/présentoir à marque-page fabriqué pour l’occasion, avec une petite peluche lion ;
  • Les chouettes marque-pages en bois pyrogravés de Katia de @quelquechose_a_graver ;
  • Un joli pot venu du Bénin ;
  • Mon matériel à dédicaces – crayons, tampons et carnet pour noter les prénoms et recenser les animaux préférés ;
  • Un boitier de paiement SumUp ;
  • Une gourde d’eau (qui a peu servi, on avait café, infusions et jus de fruits à volonté pour les auteurs) ;
  • Une bonbonnière remplie pour appâter les enfants ^^

Par derrière, dans la caisse ou dans mon sac, j’avais aussi un stock de livres et de bonbons supplémentaires, des mouchoirs en quantité, et de quoi me couvrir si le temps se rafraichissait.

Ce jour-là, j’ai eu la joie de retrouver Meryma Haelströme, que j’avais déjà croisée, avec sa dernière nouveauté La sorcière au fond des bois. J’ai aussi fait connaissance avec mes voisins de stand, d’un côté Mireille Delaunay, autrice des deux volumes de l’Almanach des femmes de lettres, et de l’autre Véronique Foucher, artiste graveur, et Jean-Marie Duclos-Grenet, poète, avec leur livre commun Seasons.

L’ambiance était super sympa, mais nous avons eu une légère déconvenue avec la circulation des visiteurs ; tous semblaient s’arrêter de l’autre côté de la salle, et seul un petit nombre passait de notre côté. La disposition avait pourtant été pensée pour qu’il n’y ait qu’un parcours possible, mais apparemment ça ne suffisait pas… Pour ne rien arranger, nous nous trouvions en fin de parcours, si bien que ceux qui arrivaient à notre hauteur avaient bien souvent les bras déjà chargés des livres récoltés sur les stands précédents, et ne cherchaient plus vraiment à faire grossir leur pile.

De plus, il y avait peu d’enfants à passer, ce qui n’arrangeait pas vraiment mes affaires ; mais dans la mesure où il y avait un pôle jeunesse prévu le dimanche, ce n’était pas vraiment une surprise. Les enfants seraient probablement davantage au rendez-vous le lendemain…

Malgré tout, j’ai pu dédicacer trois exemplaires du Frère des lions ce jour-là. Pour les dédicaces, j’aime demander l’animal préféré de l’enfant et le dessiner ; ce jour-là, j’ai recensé deux chiens et une tortue.

Le dimanche : pôle jeunesse et atelier

Le dimanche, j’étais installée au pôle jeunesse, dans le hall de la mairie – juste de l’autre côté de la place. Nous étions quatre autrices jeunesse ; il y avait aussi le stand d’une association et des conteuses pour faire des temps de lecture tout au long de la journée.

Encore une fois, ça a été un plaisir de faire connaissance avec d’autres autrices ! Il y avait là Vanessa Simon Catelin, autrice de différents albums jeunesse dont par exemple L’expédition rocambolesque du Professeur Schmetterling, Dany Deb, qui a autoédité de nombreux albums pour tous les âges dont Le petit cheval de bois, et Pauline de la Provôté, illustratrice BD, avec le premier volume de Trésor, La vague rouge.

Le matin a été très calme : peu de visiteurs, et les rares qui venaient étaient accompagnés de tout-petits. Mon paquet de bonbons a eu du succès (pas qu’avec les enfants, d’ailleurs !), mais mon livre, qui s’adressait à des enfants plus grands, moins…

L’après-midi, dans l’espoir d’attirer un peu plus de monde au pôle jeunesse et pour profiter du beau soleil, nous avons déplacé toutes nos tables sur le parvis de la mairie. C’était super sympa ! Il a juste fallu trouver comment tout fixer pour que le vent n’emporte pas mes divers affichages…

Au cours de l’après-midi, j’ai pu animer un atelier d’écriture pour les enfants à partir de 8 ans. Trois fillettes se sont présentées, et deux des mamans se sont aussi jointes à nous. J’ai eu le plaisir de retrouver la demoiselle amatrice de tortues à laquelle j’avais dédicacé un livre la veille – et elle avait déjà lu une trentaine de pages !

Pendant un peu moins d’une heure, nous nous sommes amusées à imaginer des rencontres avec nos animaux préférés brutalement dotés de la parole. Les textes produits étaient tous très amusants. Outre la tortue déjà recensée la veille, les fillettes ont mentionné le lapin et le chat comme animaux préférés ; du côté des mamans, on avait une girafe et un chien.

Miss lapin est par la suite venue sur mon stand pour se faire dédicacer un exemplaire du Frère des lions. Dans l’après-midi, j’ai aussi vendu un Frère des lions et un IndéPanda à un gentil monsieur qui s’est probablement ruiné en achetant des livres sur tous les stands du pôle jeunesse ! ^^ Si j’ai bien compris, il s’agissait d’un membre du conseil municipal qui avait décidé de nous soutenir de cette façon. Comme il ne savait pas encore à qui il allait offrir ces livres, je n’ai pas pu personnaliser la dédicace et je n’ai donc pas d’animal préféré à ajouter au recensement…

L’après-midi s’est terminé sur une rencontre qui, si elle ne s’est pas conclue par la vente d’un livre, s’est avérée très prometteuse. En effet, il s’agissait d’une professeure documentaliste de collège en plein repérage. Il semble que tant mon livre que mes ateliers d’écriture pourraient intéresser des professeurs de collège pour mener des projets avec les élèves ; nous avons donc échangé nos coordonnées pour que je puisse prochainement me présenter à un groupe de professeurs documentalistes et voir ce qui pourrait en sortir. Affaire à suivre…

 

Au final, donc, je n’ai pas forcément fait autant de ventes que je l’avais espéré sur ce salon, mais cette légère déception a été largement compensée par les bons moments passés, les rencontres, les échanges sympathiques et la bonne ambiance générale qui régnait sur le salon. J’en profite d’ailleurs pour remercier l’équipe organisatrice, très sympathique et aux petits soins pour les auteurs !

J’espère que j’aurai l’occasion de revenir !

3 commentaires

  1. Très intéressant, ton compte-rendu !
    Bravo pour ton stand ! Pour moi, il manque tout de même de livres : on dirait que tu n’as qu’un seul exemplaire de chaque. 😉

    J’ai été sidérée que tu aies dû changer de place le dimanche, ça ne me paraît pas optimal, ça, question organisation. 🤪

    Bravo pour l’atelier et sa photo souvenir, ainsi que pour cette prise de contact intéressante pour la suite !

    • Merci ! Je note pour le manque de livres, j’avoue que j’ai eu du mal à tout caser sur la table, mais petit à petit je trouverai une disposition au top !
      Effectivement, ce n’était pas super pratique, mais bon, c’était la première édition du salon donc c’est normal qu’il y ait eu quelques balbutiements ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *